Un cours particulier de maths donné à Rambouillet et diffusé sur M6

Accueil » Blog (2008-2014) » M6 : témoignage et interview




Durant quelques annĂ©es, j’ai tenu un blog sur le soutien scolaire et le mĂ©tier de prof indĂ©pendant. Vous trouverez ci-aprĂšs une copie d’un article.

Vidéo : un cours particulier de maths donné à Rambouillet par le blogueur et diffusé sur M6
Date de parution : 27 juin 2009

M6 J’ai eu la surprise dĂ©but mars 2009 d’ĂȘtre contactĂ© par une sociĂ©tĂ© de production qui dĂ©sirait rĂ©aliser un reportage sur le soutien scolaire.

100% mag Ce reportage a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© dans le cadre de l’Ă©mission 100% Mag; le rĂ©alisateur a trouvĂ© mes coordonnĂ©es grĂące Ă  ce blog 🙂
Le tournage a eu lieu fin mars Ă  Rambouillet, chez la famille d’une Ă©lĂšve Ă  laquelle je donne des cours particuliers de maths et de physique; l’émission a Ă©tĂ© diffusĂ©e le 29 avril.

J’ai reçu le DVD de l’émission trĂšs rĂ©cemment, j’en ai extrait la partie me concernant.
PrĂ©cision : j’ai l’autorisation de diffuser cet extrait.

Je ne pense pas que l’émission en elle-mĂȘme m’ait apportĂ© des contacts, en revanche cette vidĂ©o va vraisemblablement m’aider Ă  faire un peu de promotion.

J’ai crĂ©Ă© des comptes spĂ©cifiques sur quelques plates-formes de partage et j’y ai postĂ© cet extrait vidĂ©o :

Il n’est pas interdit aux lecteurs de voter pour cette vidĂ©o sur ces diffĂ©rents sites
 😉


Commentaires

Funnycat a Ă©crit le 28 juin, 2009 Ă  13:46
Quel chance pour ton activitĂ© d’avoir participĂ© Ă  un tel reportage. Ça montre Ă  quel point ta visibilitĂ© en ligne porte ces fruits. Surtout lorsqu’ils disent dans le reportage qu’il y a des “milliers” d’offre sur internet (je me demande si c’est exagĂ©rĂ©).

Didier Kropp a Ă©crit le 28 juin, 2009 Ă  18:34
@Funnycat

Mon acharnement (un peu brouillon
) Ă  rĂ©fĂ©rencer mon site vitrine et mon blog ne semble pas inutile, en effet 🙂
Pour ce qui concerne les annonces de cours, entre les sites spĂ©cialisĂ©s dans les annonces d’offres et demandes de cours, les sites spĂ©cialisĂ©s dans les annonces de services Ă  domicile, les sites de petites annonces,
, je dirais bien (Ă  la trĂšs grosse louche) entre 50.000 et 100.00 offres.

Beaucoup d’annonces sont pĂ©rimĂ©es, plus Ă  jour,
, mais il y a clairement de la concurrence 😉

Funnycat a Ă©crit le 29 juin, 2009 Ă  1:35
@Didier Kropp: Ton acharnement n’est pas si brouillon. D’ailleurs, je trouve Ă  titre personnel que ce site/blog est plutĂŽt bien travaillĂ© tant par le cĂŽtĂ© RĂ©fĂ©rencement, Webmarketing et Ă©galement du point de vue de l’ergonomie.
Ce n’est pas tous les blogs qui ont cette qualitĂ©, ni tous les blogueurs qui font du SMO (Social Media Optimization) et du rĂ©fĂ©rencement.

Pour ce qui concerne le nombre de personne qui font du soutien, c’est vrai que c’est un gros business. J’ai regardĂ© sur le site que tu indique et il y a en effet des milliers de personnes. Merci pour l’information.
Une partie non nĂ©gligeable son des Ă©tudiants qui souhaite se faire un peu d’argent de poche, ce qui explique ce grand nombre.
Avec toutes les grĂšves en France, la demande doit surement prendre de l’importance Ă  certains moment. 🙄 Ce ne sont que des suppositions, mais j’avais tout de mĂȘme vu un document qui Ă©tait globalement de mon point de vue (grĂšve = plus de demande de soutien scolaire).
➡ Pour conclure, on a donc une demande et une offre, ce qui explique ces chiffres impressionnants.

TrĂšs bonne continuation pour ce blog et ton activitĂ©. Je te souhaite que la concurrence ne te dĂ©range pas trop. 😀

le_cheveulu a Ă©crit le 3 juillet, 2009 Ă  10:52
Bonjour,

Je ne comprend pas pourquoi vous affirmez qu’une entreprise ne doit pas faire payer la mise en relation. Le fait de rechercher, tester et recruter un professeur compĂ©tent demande Ă  la fois de l’expĂ©rience en tant que professeur ainsi que du temps. Ceci a nĂ©cessairement un coĂ»t et doit ĂȘtre rĂ©numĂ©rĂ©. Bon, encore faut-il que ce travail soit effectivement bien fait et par un professeur
 ce qui semble loin d’ĂȘtre le cas des grosses entreprises.

Enfin voila juste pour dire que ne pas faire payer la mise en relation pour une entreprise ne me semble pas une rĂšgle absolue.

Fabien a Ă©crit le 3 juillet, 2009 Ă  11:25
Bonjour,

“ce qui semble loin d’ĂȘtre le cas des grosses entreprises.”

C’est effectivement le moins qu’on puisse dire ! 😀

Arnaud a Ă©crit le 3 juillet, 2009 Ă  12:54
@le_cheveulu

Je cite Didier Kropp : “faut dĂ©jĂ  la plus extrĂȘme mĂ©fiance si on est obligĂ© de payer plusieurs dizaines d’euros juste pour rentrer en contact”.
NB : L’affirmation selon laquelle la mise en relation doit ĂȘtre gratuite vient du commentateur.
Pour ma part, j’entends volontiers que la sĂ©lection d’un professeur puisse coĂ»ter plusieurs dizaines d’euros.
Mais cette dĂ©marche n’est faite qu’une fois par professeur.
On imagine fort bien que l’on peut amortir ce coĂ»t et mĂȘme Ă©marger en faisant payer 5 Ă  10 euros par mise en relation.

Fabien a Ă©crit le 3 juillet, 2009 Ă  13:19
@le_cheveulu et Arnaud

Je dois dire que je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Payer pour une simple mise en relation me semble douteux par principe, surtout quand le “professeur” s’avĂšre ĂȘtre un simple Ă©tudiant. AprĂšs, on peut toujours prendre au sĂ©rieux les mĂ©thodes de com bien connues : “des enseignants qualifiĂ©s, sĂ©lectionnĂ©s par nos soins
”
Soyons sérieux.

Ensuite, pour prĂ©ciser un autre point, ce genre d’arnaque ne concerne pas que les “grosses entreprises”, mais la plupart des petites structures locales n’échappent pas Ă  ce constat. Importante ou modeste, toute enseigne est d’abord une structure qui doit rĂ©pondre Ă  la demande si elle veut survivre, ce qui la conduit Ă  recruter des Ă©tudiants le plus souvent incompĂ©tents.

Au final, la valeur ajoutĂ©e de ce type de service (mise en relation) paraĂźt bien mĂ©diocre, voire inexistante. Les parents peuvent facilement trouver les mĂȘmes Ă©tudiants et sans payer un centime. Tout comme il leur est possible de choisir un prof indĂ©pendant, par nature plus expĂ©rimentĂ© et plus qualifiĂ©, le tout pour le mĂȘme prix.

Bien cordialement.

Didier Kropp a Ă©crit le 3 juillet, 2009 Ă  13:24
@ le_cheveulu, Fabien, Arnaud

Le tournage a duré plus de deux heures, transformées en moins de deux minutes au montage :mrgreen:

Dans le contexte, je ne parlais pas des organismes de soutien (sur lesquels beaucoup a été dit, est à dire et sera à dire), mais des sites qui se présentent comme des sites de mise en relation directe.

La plupart sont gratuits, certains font payer un appel Allopass, parmi ces derniers certains sont sérieux comme ProfesseurParticulier. On a trouvé aussi des arnaques, comme Tonprof


Et enfin, certains sites se prĂ©sentent comme des sites de mise en relation directe, sont en fait propriĂ©tĂ© d’organismes, et demandent 49 € aux familles pour une mise en relation
 qui la plupart du temps n’aboutit pas, la majoritĂ© des profils “en vitrine” n’étant plus ou pas disponible.

Fabien a Ă©crit le 3 juillet, 2009 Ă  13:41
Bonjour Didier,

je comprends bien mais au fond, qu’il s’agisse d’organismes de soutien scolaire ou de site de mise en relation, le principe est le mĂȘme. Il s’agit toujours de mise en relation payante entre parents et “profs”.

Quant Ă  Professeur Particulier, le service est gratuit pour le parents si le prof a payĂ© un forfait (ce qui est un gage de qualitĂ©). Le fait qu’un prof investisse pour son annonce permet de penser qu’il est sĂ©rieux.

Merci pour l’article qui confirme toutes les mĂ©thodes que je connaissais et qui m’en apprend d’autres.

Fabien.

le_cheveulu a Ă©crit le 4 juillet, 2009 Ă  21:05
ouhouh! ! je ne pensais pas déclencher autant de commentaires


Concernant le commentaire d’Arnaud :

“On imagine fort bien que l’on peut amortir ce coĂ»t et mĂȘme Ă©marger en faisant payer 5 Ă  10 euros par mise en relation.”

Emarger Ă  5 ou 10 euros me semble complĂštement utopique. En effet si on se place dans le cas d’une entreprise qui fait bien son boulot (j’exclue donc la plupart des boites en exercice), il va falloir des gens compĂ©tents (Ă  mon avis des profs) pour recruter. J’imagine qu’un recrutement bien fait doit se faire en deux Ă©tapes. D’une part la pĂȘche aux CV et d’autre part la sĂ©lection Ă  proprement parlĂ©. Je pense que beaucoup de candidats peuvent enseigner (Ă©tudiants compris) mais pas Ă  tous les publics. Seul un enseignant peut faire le distinguo et flĂ©cher correctement. En fait j’imagine mal qu’un tel travail puisse se faire en moins de 4 heures par recrutement (appel+entretien tel+entretien avec le candidat+testing+correction d’un test). Une personne faisant ce job, qui est un travail demandant de bonnes qualifications doit ĂȘtre payĂ©e au moins 30€ brut de l’heure, soit ici dĂ©jĂ  un coĂ»t de 120€ pour un recrutement.

Maintenant un prof recrutĂ© va peut-ĂȘtre donner des cours Ă  4 Ă©lĂšves (Ă  moins de s’appeler Monsieur Kropp!! 😀 ). Donc si on part sur une base de 10€ par mise en relation, on est trĂšs loin du compte
 Sans compter que mon calcul n’intĂšgre nullement les frais annexes, tĂ©lĂ©phones, locaux, secrĂ©tariats, et j’en passe


En fait de mon point de vue, une boite qui fonctionnerait de façon sĂ©rieuse pour le recrutement (Ă  l’image des boites de chasseurs de tĂȘte pour entreprise par exemple), devrait faire facturer trĂšs cher la mise en relation. Donc demander que la mise en relation soit gratuite voire faible, c’est donc admettre que le service de sĂ©lection est nul ou minimal. Or les parents qui font appel Ă  ce genre de boite attendent un service de recrutement sĂ©rieux (sinon ils iraient chercher par eux-mĂȘmes.)

En conclusion : dire comme rĂšgle de base que la mise en relation doit ĂȘtre gratuite ou faible est un mauvais conseil.

le_cheveulu a Ă©crit le 4 juillet, 2009 Ă  21:18
A Fabien :

“toute enseigne est d’abord une structure qui doit rĂ©pondre Ă  la demande si elle veut survivre”

Moi je pense que si une entreprise a beaucoup de demandes, elle peut se permettre d’en refuser sans risque, un peu comme les Ă©coles d’ingĂ©nieurs qui imposent un nombre maximum d’étudiants (mĂȘme si l’esprit est diffĂ©rent).

Fabien a Ă©crit le 5 juillet, 2009 Ă  10:30
@le-cheveulu

“une entreprise qui a beaucoup de demandes peu se permettre d’en refuser sans risque”.

Le problùme est qu’on a jamais vu une entreprise refuser des clients !

Par ailleurs, il y a une contradiction dans le fait d’accepter autant d’élĂšves et prĂ©tendre trouver des intervenants de qualitĂ© pour chacun.

Cdt.

le_cheveulu a Ă©crit le 5 juillet, 2009 Ă  11:20
@Fabien

“Le problùme est qu’on a jamais vu une entreprise refuser des clients !”

Non non mon garagiste le fait tout les jours et nous savons que c’est parce qu’il le fait que son boulot est bon et qu’il a des clients!!

“Par ailleurs, il y a une contradiction dans le fait d’accepter autant d’élĂšves et prĂ©tendre trouver des intervenants de qualitĂ© pour chacun.”

C’est bien pour ça que les coĂ»ts dĂ©risoires demandĂ©s aux familles sont pour moi plus un critĂšre de mĂ©fiance que de qualitĂ©.

Fabien a Ă©crit le 5 juillet, 2009 Ă  11:53
@ le-cheveulu

Il est bien Ă©vident que si on cherche des exemples prĂ©cis, on en trouvera toujours mais ils ne sont rĂ©vĂ©lateur de rien : “mon garagiste
”, surtout quand il s’agit d’un commerçant du coin de la rue ou d’un service trĂšs localisĂ©. Cela ne change rien au fait que toute entreprise a pour vocation de conquĂ©rir des marchĂ©s.

Enfin, je ne dis pas qu’un coĂ»t dĂ©risoire soit un critĂšre de qualitĂ©. je dis que les familles peuvent trouver le bon intervenant par elles-mĂȘmes, sans chercher trop longtemps et parfaitement gratuitement. Mais Ă©videment, tout le monde a le droit de dĂ©penser son argent comme il l’entend


le_cheveulu a Ă©crit le 5 juillet, 2009 Ă  19:00
@ Fabien

“je dis que les familles peuvent trouver le bon intervenant par elles-mĂȘmes”

Je ne suis pas d’accord avec vous. Personnellement je me suis rendu compte que les familles qui faisaient appel aux organismes Ă©taient de deux types : soit les parents n’avaient pas le temps (Ă  tel point que remplir des CESU Ă  temps posait problĂšme, je n’ai parfois pas Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© Ă  cause de ça
), soit tout simplement parce que les parents n’ont pas le bagage nĂ©cessaire pour comprendre le niveau d’étude d’un professeur (ne sachant pas faire la diffĂ©rence entre un doctorant et un Ă©tudiant en licence par exemple). Dans ces cas de figure les parents ont donc tous naturellement tendance Ă  se tourner vers les entreprise ce qu’on ne peut leur reprocher.

“Cela ne change rien au fait que toute entreprise a pour vocation de conquĂ©rir des marchĂ©s.”

Je ne suis pas Ă©conomiste mais je pense que c’est un point de vue plutĂŽt idĂ©ologique que vous dĂ©velopper. Evidemment on a tous en tĂȘte les entreprises du CAC40 qui ne cessent de se diversifier pour conquĂ©rir des marchĂ©s, cependant il me semble que la tres grande majoritĂ© des entreprises se contentent de se maintenir dans leur propre marchĂ©. Mais lĂ  il faudrait un spĂ©cialiste de macroĂ©conomie pour trancher


Fabien a Ă©crit le 5 juillet, 2009 Ă  19:46
@ le-cheveulu,

😆 rires

Je dis effectivement que les familles peuvent trouver un bon intervenant par elles-mĂȘmes, quant Ă  savoir si elles savent utiliser le CESU, il me semble que c’est un autre problĂšme : 2 sujets diffĂ©rents.

C’est d’ailleurs pour ça qu’un intervenant doit bien connaĂźtre le systĂšme pour l’expliquer aux familles, voire pour les aider dans les dĂ©marches, comme Didier Kropp le rappelle dans un autre post.

Surtout, il n’est pas vrai que je dĂ©veloppe un point de vue “idĂ©ologique”. C’est le simple bon sens d’admettre qu’une entreprise a besoin de clients pour vivre. Sans ĂȘtre Ă©conomiste, on apprend ça en seconde.

Bonne soirée.

Didier Kropp a Ă©crit le 5 juillet, 2009 Ă  19:57
Curieux et intĂ©ressant dĂ©bat ❓ ❗

Question Ă  le_cheveulu : ĂȘtes-vous le mĂȘme le_cheveulu qui posta ce message sur un forum (par ailleurs administrĂ© par un prof indĂ©pendant) ?

Le site en rĂ©fĂ©rence de l’annonce propose de rechercher un prof moyennant finance 🙄

Si c’est le cas, je ne vois aucun inconvĂ©nient Ă  ce que vous soyez plus explicite. Et par exemple d’expliquer si c’est une entreprise (auquel cas il manque les informations lĂ©gales : SIREN, siĂšge social,
), un groupe informel d’indĂ©pendants, un indĂ©pendant tout seul,


Je ne sais pas s’il existe un marchĂ© de niche qui serait la “vraie” recherche d’un “vrai” prof indĂ©pendant pour le compte d’autrui.

En fait, c’est ce que vendent les organismes : nous sĂ©lectionnons rigoureusement etc. etc., voir mes billets sur le sujet 😉
La rĂ©alitĂ©, c’est que nombre d’organismes disent d’abord “Oui” Ă  la famille, encaissent le chĂšque, et ensuite cherchent un “prof”. Et s’ils n’ont personne dont le profil pourrait coller, envoient n’importe qui enseigner n’importe quoi.

Peut-ĂȘtre est-ce ce que voulait dire Fabien ? La majoritĂ© des organismes ne refuse pas les clients, rentabilitĂ© (ou commission pour les commerciaux baptisĂ©s conseillers pĂ©dagogiques) oblige.

Chercher un prof soi-mĂȘme, ce n’est pas si facile pour beaucoup de personnes, bien d’accord avec le_cheveulu.

Soit les parents n’ont pas le bagage, soit tout simplement il ne savent pas trĂšs bien comment s’y prendre – bien chercher sur Internet par exemple n’est pas Ă  la portĂ©e de tout le monde.

Bonne soirée aussi

Fabien a Ă©crit le 5 juillet, 2009 Ă  20:25
@ Didier,

“Peut-ĂȘtre est-ce ce que voulait dire Fabien ?”

Oui en effet.

“Chercher un prof soi-mĂȘme, ce n’est pas si facile pour beaucoup de personnes”

Je suis bien d’accord aussi, ce n’était pas mon propos.

Re bonne soirĂ©e 😉

le_cheveulu a Ă©crit le 6 juillet, 2009 Ă  12:09
Arf
 Ca m’apprendra à ne pas changer de pseudo


Mais bon connaissant le mĂ©tier cĂŽtĂ© entrepreneur, je dois avouer que mon sang ne fait qu’un tour quand j’entend que le travail de mise en relation doit ĂȘtre payĂ© des clopinettes (tout comme j’entend parfois qu’un prof payĂ© 15 euros de l’heure c’est bien suffisant
).

Bonne journée.

Christine a Ă©crit le 16 novembre, 2009 Ă  23:43
Bonsoir,

M’étant Ă©loignĂ©e d’internet pas mal de temps et de votre blog, je dĂ©couvre ce reportage (fĂ©licitations !) et les commentaires sur la mise en relation


Didier et autres ‘intervenants payĂ©s en CESU’, pouvez-vous nous dire si vous faites payer votre premiĂšre entrevue avec une famille, lorsque vous ĂȘtes contactĂ©s directement (via un blog ou annonce directe), SVP ?

Personnellement, je ne fais jamais payer ce 1er rendez-vous, je l’assimile Ă  un entretien prĂ©alable Ă  l’embauche ; je trouve cela normal (Ă  ce que je sache, si l’entreprise ‘Bidule’ nous convoque pour une embauche Ă©ventuelle -contrat classique en privĂ©-, elle nous payera pas, on est bien d’accord).

La donne est peut-ĂȘtre diffĂ©rente selon les diffĂ©rentes professions ?
 Une raison particuliĂšre ?

Arnaud a Ă©crit le 17 novembre, 2009 Ă  0:06
Bonjour Christine.
Je demande toujours le paiement de la premiÚre séance, et ça ne pose de problÚme à personne.
L’entretien d’embauche, c’est au tĂ©lĂ©phone.
La premiĂšre sĂ©ance, c’est plutĂŽt une sorte de pĂ©riode d’essai, sachant que chez nous, l’essai est de toute façon perpĂ©tuel.
La seule fois oĂč l’on m’a clairement demandĂ© Ă  ne pas payer la premiĂšre sĂ©ance, c’était pour ne rien payer du tout.
Et qui donc ne paye pas la premiÚre séance de son médecin, de son plombier, de son garagiste, de son avocat ?

Didier Kropp a Ă©crit le 17 novembre, 2009 Ă  6:55
@ Christine

J’essaye de rencontrer la famille et le futur Ă©lĂšve pour une prise de contact, afin de “sentir” le petit monde que je vais ĂȘtre amenĂ© Ă  cĂŽtoyer, mettre les dĂ©tails au point, et je ne fais pas payer ce rendez-vous. Mais je ne fais pas cours.

Des confrĂšres ne font pas payer le premier cours, chacun fait comme il veut.

Christine a Ă©crit le 17 novembre, 2009 Ă  7:38
Oui Didier voilĂ , c’est exactement ça : une prise de contact chez le particulier qui nous permet de faire le point dans les dĂ©tails, concernant les attentes de la personne ; donner le maximum d’infos sur le CESU s’il y besoin ; apporter mĂȘme les exemplaires de contrats de travail ; expliquer comment mettre au fin au CDI (licenciement, attestation ASSEDIC, certificat de travail) ; voir enfin, si nous avons envie, ou pouvons travailler chez cette personne.

Comme vous, je ne travaille jamais ce jour là. Pas question de bosser pour rien, on est plus que d’accord.

Natascha a Ă©crit le 18 juillet, 2011 Ă  0:35
Bonjour,
pour rĂ©agir aux messages concernant le 1er cours payant, je dirai que l’on ne passe pas un entretien pour un emploi toutes les semaines avant de trouver un emploi qui va durer plusieurs annĂ©es. Par contre des nouvelles missions on en reçoit plusieurs par mois voire par semaine donc cela a un coĂ»t pour l’enseignant, en plus en Ă©tant rĂŽdĂ© on peut commencer Ă  travailler dĂšs le 1er cours et faire un bilan prĂ©alable avec les parents par tĂ©lĂ©phone (difficultĂ©s, frĂ©quence envisagĂ©e, disponibilitĂ©s, notes de l’élĂšve
). Pour l’instant je travaille pour une agence, mais je compte me mettre Ă  mon compte car malheureusement le salaire net frais de dĂ©placement dĂ©duit oscille entre 5 et 10 euros de l’heure sans compter les heures de trajet. De plus je dois acheter tous les supports de cours, les photocopies, et je passe de nombreuses heures Ă  prĂ©parer cours et bilans et plannings dĂ©taillĂ©s. Les conseils sont bienvenus pour la crĂ©ation d’un blog, trouver un bon rĂ©fĂ©rencement etc. Et fĂ©licitations Ă  M. Kropp pour le site, le blog et le groupement de professeurs, un modĂšle Ă  suivre. J’ai crĂ©Ă© un tableau de planification, malheureusement je l’ai montrĂ© au responsable d’agence qui l’a soumis Ă  la franchise, puis je protĂ©ger mon modĂšle plus efficace que celui de la sociĂ©tĂ©? Merci encore
Natascha

Didier Kropp a Ă©crit le 18 juillet, 2011 Ă  13:48
@ Natascha

Merci de votre intĂ©rĂȘt pour mon blog.

Je ne sais vraiment pas comment faire pour protéger un modÚle de planning.

Bonne continuation

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close